23 juillet 2010

TAKING OFF



1971, Milos Forman filme le fossé des générations entre les hippies et leurs parents. Une jeune fille de 15 ans de bonne famille a fugué pour passer un casting d'une comédie musicale, ses parents morts d'inquiétudes vont partir à sa recherche dans New-York. En 2010 Taking off ressemble à documentaire, Milos Forman a su saisir l'aura d'une époque qu'on se prend en plein la figure. Mais ici on suit plutôt les parents et le fossé qui les sépare de leurs enfants. Sans être à charge contre l'establishment que représente ces parents, Forman présente une analyse plus subtile: les parents n'apparaissent pas réactionnaires mais perdu dans leur valeurs: celle des 50 années précédentes. Au moins deux moments extraordinaires: le club des parents des enfants fugueurs qui regroupent tous les parents bourgeois dont les enfant ont "fugué" pour devenir hippies où l'on apprend au parent à fumer et la scène d'ouverture du film :15 minutes de casting chant pour une comédie musicale à laquelle essaye de participer notre fugueuse, un concentré de sonorité 68 qui vous chatouille les oreilles. Un délice.

1 commentaire:

audrey a dit…

J'ai adoré!!! Encore Merci pour la découverte :o) Bisous